En ce début du mois d’août, à l’initiative de la Communauté de Communes des Portes de la Thiérache et du Conservatoire d’espaces naturels des Hauts-de-France, une mare située à Grandrieux, près des gîtes intercommunaux, envahie et étouffée par bon nombre de roseaux et de pousses d’aulnes est en cours de curage par l’entreprise de terrassement Renaud Didier de Brunehamel.
     
Quelques plantations seront bien entendu préservées pour conserver un équilibre hydrique et maintenir les berges dans cette zone humide.
     
Autrefois fréquentes dans nos paysages, très utilisées en agriculture pour l’abreuvement des animaux, les mares sont aujourd’hui abandonnées ou purement et simplement rebouchées.
Elles jouent pourtant un rôle paysager et écologique majeur. Le contrôle de la végétation arbustive et le curage sont deux éléments important de son entretien. L’ensoleillement et l’oxygénation de l’eau favorise la diversité de la flore et de la faune aquatiques.
    
Outre la restauration de ce point d’eau, indispensable à la biodiversité et au biotope des lieux (présence notamment de tritons crêtés et d’une plante, la Gagée des bois ou Gagée jaune, une seconde mare d’une superficie d’environ 100 m2 sera également créée à quelques encablures du chantier initial.
Ces travaux de rénovation et d’entretien entrent dans le cadre de la remise en état de la zone classée Natura 2000. Pour compléter le dispositif, de nouveaux panneaux pédagogiques, à destination du public et de promeneurs seront bientôt installés.