La fibre optique, oui… mais pas de suite !

fibre optique

Dans l’Aisne, l’USEDA en étroit partenariat avec le Conseil départemental et grâce au soutien de l’État, de l’Europe, du Département et des communautés de communes, un programme d’équipement est en cours dans les zones rurales démunies d’Internet à très haut débit.

Depuis plusieurs années, le Conseil départemental s’est engagé pour le développement et l’aménagement numérique sur tout le département afin de faciliter l’accès à Internet pour tous les usagers. Le projet Très Haut Débit porté par l’USEDA (Union des Secteurs d’Energie du Département de l’Aisne) vise à renforcer durablement l’attractivité et le dynamisme de l’Aisne par une infrastructure pérenne et évolutive. Cette mission a été confiée à Aisne THD, société dédiée, en charge d’exécuter la politique publique d’aménagement du territoire en Très Haut Débit au travers d’une Délégation de Service Public (DSP). Cet aménagement Très Haut Débit concerne l’ensemble du territoire axonais, soit 160 000 prises d’ici 2020 et 200 000 prises d’ici 2022 sur 757 communes.

Fin 2017, 75 communes (soit 59 536 foyers) étaient équipées ou étaient en phase de commercialisation. Mais qu’en est-il des municipalités et des habitants de la Communauté de communes des Portes de la Thiérache ?

«Il faut être patient», nous explique le service communication de l’USEDA, «en ce moment, et depuis près d’un an, des travaux se déroulent sur certaines communes de votre territoire, où des câbles sont enfuis. Ils constituent «l’autoroute» du réseau. Depuis cette ligne principale, une fois achevée, partiront ensuite des ramifications jusqu’aux municipalités et habitations les plus reculées. Brunehamel et Montcornet possèderont un noeud de raccordement optique (NRO). Il y en a 41 dans le département qui permettent de raccorder plusieurs boucles entre elles et ainsi d’optimiser le maillage. Durant la période 2019-2021, l’USEDA prendra contact avec chaque maire pour déterminer les emplacements des armoires relais (points de mutualisation) sur le domaine public. Puis suivront les phases test pour régler en amont les malfaçons», ajoute Jessica Bône, en charge de la communication au sein de l’USEDA.

Trajet fibre-domicile ?

Quand vous serez raccordable à la fibre optique, vous pourrez contacter le ou les fournisseurs d’accès de votre choix partenaires du RAISO (réseau public départemental de fibre optique) pour vous abonner et donc avoir la FTTH (Fiber to the home ou fibre optique jusqu’au domicile). Celui-ci transmettra à une entreprise de raccordement votre demande d’abonnement, permettant à ses équipes de prendre rendez-vous afin de réaliser le raccordement. Le raccordement au réseau s’effectuera soit en aérien, soit en souterrain, en utilisant les réseaux existants.

La fibre optique sera alors installée, en tirant un câble (de 5 mm de diamètre environ) jusqu’à une prise terminale optique qui sera implantée à l’intérieur du domicile, à proximité de la prise téléphonique. Les travaux de raccordement seront pris en charge par l’USEDA et l’usager ne devrait rien avoir à payer, même si le raccordement est effectué après un délai de plusieurs années, après la mise en exploitation.

Pour le moment, ils sont sept fournisseurs d’accès à s’être fait connaître pour délivrer du service sur le futur réseau : Ozone, Nordnet (filiale d’Orange), K-net, Vitis (VidéoFutur), Coriolis, Bouygues et SFR.

En attendant…

Pour pallier la longueur des travaux, des aménagements sont réalisés pour « doper » la montée en débit Internet sur certaines communes. Cette montée en débit est un moyen d’améliorer les possibilités offertes par le réseau cuivre actuel et d’offrir de meilleurs débits Internet (ADSL). C’est une solution intermédiaire mise en oeuvre par l’USEDA en attendant l’arrivée de la fibre optique. C’est le cas depuis début octobre sur les communes de Dohis, Archon, Cuiry-les-Iviers, Grandrieux, Résigny, Clermont-les-Fermes, La-Ville-aux-Bois-lès-Dizy et Parfondeval. .

Catégories : Liens directs