Vendredi 20 septembre, une délégation d’élus et d’agents administratifs de la Communauté de communes des Portes de la Thiérache (CCPT) s’est rendue à Saint-Erme-Outre-et-Ramecourt. Le but de la visite : visiter les installations du Faitout connecté, ouvert en novembre 2018.

Installé à côté du siège de la Communauté de communes de la Champagne Picarde (CCCP), le Faitout connecté est un nouvel espace numérique aux fonctions multiples.
Il accueille la Maison de Services au Public, des espaces de télétravail et de coworking, une salle de formation, un maker space, un espace accès libre (pour naviguer sur Internet, scanner et imprimer des documents…), une salle de réunion connectée, un bureau partagé pouvant accueillir des partenaires (assistante sociale, chambres consulaires, mission locale…) ainsi qu’un Établissement d’Accueil du Jeune Enfant de 12 places comprenant une salle d’activité mutualisée avec le Relais Assistant(e)s Maternel(le)s.

Alain Lorain, président de la CCCP, Franck Charpentier, le directeur général des services de la Communauté de communes de la Champagne Picarde, assistés de Claire Dubos, Directrice générale adjointe et responsable des services à la population ont offert aux visiteurs, un parcours guidé, dans les méandres de ce nouvel outil high-tech de près de 550 m2.

En 10 mois d’activité, ce ne sont pas moins de 4 000 personnes qui ont poussé les portes du Faitout connecté, notamment pour se faire épauler dans la constitution de dossiers de retraite, effectuer leur déclaration d’impôts dématérialisée, naviguer sur le net, venir bénéficier des locaux pour du télétravail ou suivre des formations sur le matériel informatique.

En effet, désireux d’aménager de nouveaux espaces numériques à destination des particuliers et des professionnels, sur leur territoire, les élus de la CCPT ont suivi avec attention les explications de leurs hôtes.

Présents sur place : Pierre Didier, président de la CCPT, Jean-François Pagnon, Guy le Provost et Patrice Le Roux, vice-présidents, Estelle Callay directrice des services, Liliana Musiedlak du développement local, ainsi que Romuald Dupont, responsable du numérique se sont montrés enchantés des installations et de la praticité des lieux à destination du public.

Avec 46 communes et 21 000 habitants sur le territoire de la CCCP, il n’est pas aisé de comparer les deux intercommunalités (CCPT : 30 communes et 7 300 habitants), mais tous s’accordent à dire que la mission d’une intercommunalité, aussi modeste soit-elle, est d’offrir un nombre croissant de services aux administrés, les services publics étant de plus souvent mis à mal en zones rurales.

Catégories : ActualitésTerritoire